Vous avez un projet graphique ? : 0262 78 03 01
  •  | 
studio graphique île de la Réunion

Lorsqu’une agence de communication conçoit un document print, type flyer, affiche, dépliant, carte de visite ou plaquette commerciale; avant de lancer l’impression on vous demandera de valider la dernière étape qui est le BAT ou le “bon à tirer”. Étape essentielle avant tout tirage définitif

Que signifie BAT ou “bon à tirer” ?

En effet, dernière étape avant l’impression définitive le BAT (ou épreuve contractuelle), est une simulation d’impression du document selon les éléments présents sur le projet d’impression. Ainsi, le client peut vérifier la conformité de son document et demander la correction de ce dernier, le cas contraire. Au final, le client signe et approuve le BAT en y apposant la mention “Bon à tirer”. Par conséquence, c’est donc un document devient un document contractuel dans lequel l’imprimeur à obligation de résultat. De ce fait, le document peut être utilisé en cas de litiges. C’est pourquoi, il est important de bien le vérifier avant toute validation. Car, une fois ce document valider la responsabilité de l’imprimeur ne peux être engagé sauf en cas de résultat promis non atteint.

à Voir dans la même thématique

  • Le print
  • impression offset ou numérique ?
  • Les formats papier
  • Le bon à tirer
  • Qu'est-ce que l'imposition ?
  • Qu'est-ce que le fond perdu ?
  • Les repères d'impression
  • Les traits de coupe



  • Quelle est l'utilité du Bon à tirer ?

    Ainsi donc, ce document apparaît comme obligatoire, avant l’impression définitive de tous documents à fort tirage. Le bon à tirer impose ainsi: au client d’approuver la conformité de son document avant l’impression et à vérifier les erreurs ou fautes éventuelles sur ce dernier. et à l’imprimeur de ne pas engager sa responsabilité en cas d’erreurs constatées rétrospectivement telles que :

    • le défaut de mise en page (image non centrée,..)
    • un souci de colorimétrie (utilisation des mauvaises nuances de couleurs)
    • une déformation du visuel
    • des erreurs de texte (faute de frappe, fautes d’orthographe, de syntaxe, …)
    • une erreur de police de caractère (police de caractère ne correspondant pas à celle du document d’origine)
    • le non-respect de la zone de confort ou de fond perdu.