Vous avez un projet ? : 0262 78 03 01
  •  | 
L'histoire de la communication
la premiere communication de Claude Chappe

Quelle a été la première agence de communication ?

La communication a toujours fait partie de l’histoire, depuis la Préhistoire jusqu’à aujourd’hui. L’homme a toujours eu besoin de communiquer en passant par des langages spécifiques, des codes ou des alphabets. Ce besoin, c’est souvent traduit à travers la parole, des gestes, le son des tam-tam, des signaux de fumée, les écrits… tous les moyens étaient bons pour transmettre un message.

Les débuts de la communication

Les débuts de la communication

Les premières ébauches de la communication se font avec la création de la Poste royale de Louis XI en 1464, puis la création du télégraphe optique en 1794 par Claude Chappe. Le télégraphe optique était formé d’une tour avec des bras articulés, dont chaque position indiquée une lettre selon un alphabet codifié.

Le code du télégraphe optique permettant les premières communications

Toutefois, ce système comportait des inconvénients, les signaux ne pouvaient s’utiliser sur de longues distances et pas dans n’importe conditions. En ce qui concernait les documents écrits, le messager mettait trop de temps à les faire parvenir. Vers 1832, plusieurs personnages vont participer à l’élaboration du télégraphe électrique, tel que le russe Pavel Schilling, et l’anglais William Fothergill Cooke et Charles Wheastone un physicien.

 

Pavel ou Paul Schilling, inventa en 1832 le télégraphe électromagnétique qui se composait d’un système à une seule aiguille, qui utiliser un code qui indiquer les caractères d’un message. Il fut le premier à mettre en pratique l’idée du système binaire de transmissions des signaux.

En 1837, William Fothergill Cooke et Charles Wheatstone brevetèrent un système télégraphique qui utilisait un certain nombre d’aiguilles pouvant être déplacé sur un tableau, afin de désigner les lettres de l’alphabet.

Samuel Morse dépose en 1840 un brevet pour son télégraphe électrique, pour lequel un code original de transmission fut créé, le code morse. En 1843, Samuel Morse fait construire entre Baltimore et Washington la première ligne télégraphique, qui contribua à la création de la “Western Union Telegrah”. Charles Wheatstone réalisa un télégraphe automatique, qui est l’ancêtre du Télex, capable de transmettre jusqu’à 190 mots par minute.

Le premier téléphone est proposé en 1854 par Charles Bourseuil, mais refusé par l’Académie des Sciences. Antonio Meucci réalise et utilise publiquement un téléphone vers 1860. Toutefois, le premier brevet n’est déposé qu’en 1876 par Graham Bell qui s’est inspiré des travaux de ses prédécesseurs. En 1848, on commence à énoncer le principe de transmission d’images, sans pouvoir le réaliser. Après des années de découvertes et d’inventions, la première diffusion publique se fait le 26 janvier 1926, grâce à l’Écossais John Logie Baird.

En 1896, la première liaison de télégraphie sans fil ou TSF (radiotélégraphie qui utilise les ondes magnétiques pour écrire à distance) est réalisé par Guglielmo Marconi. Le téléphone automatique apparaît en 1915, tandis que Jean-Maurice Émile Baudot développe un nouveau système télégraphique vers 1917. Dans la première moitié du XXe siècle, on voit apparaître et s’institutionnaliser les moyens de communication tels que la radiodiffusion, le téléphone, le radar, la télévision.

✅ Les premières agences de communication

La première agence de communication pour entreprises avérée est l’agence américaine William Taylor en 1786. Mathew Brady crée en 1856 la première publicité moderne en publiant une annonce dans le “New York Herald” pour réaliser des photographies, des ambrotypes* et des daguerréotypes*. Ses annonces furent les premières à utiliser des polices et une taille différentes de celle des textes du journal et des autres annonces afin de se démarquer. Au cours de cette même année, Robert E. Bonner publie pour la première fois une annonce pleine page. La Première agence de publicité générale est créée par Francis Ayer à Philadelphie en 1869, la NW Ayer & Son. C’était la plus ancienne agence de publicité des États-Unis, elle fut dissoute en 2002.

William James Carlton commence à vendre des espaces publicitaires dans les magazines religieux en 1864. En 1868 James Walter Thompson rejoint l’entreprise de Willima J. Carltson et devient rapidement le meilleur vendeur au point d’acheter en 1877 l’entreprise qui sera alors renommée James Walter Thompson Company. Voyant qu’il pouvait vendre plus d’espace s’il réalisait lui-même le contenu des annonces, il embaucha des écrivains et des artistes et monte le premier département créatif d’une agence de publicité. Il est considéré comme le père de la publicité dans les magazines aux États-Unis. En 1800 apparaît à Londres une autre agence de communication le “James Jem Blanc”. Elle devient en 1929 une SARL et s’associe à AA Black Ltd. en 1958, puis prend le nom de White’s Recruitement (1971), pour finir par s’appeler, en 1983, White Bull Holmes Ltd après la fusion. Agence de publicité de recrutement, elle avait en charge la publicité du Christ’s Hospital (école).

Mais aussi celle du War Office (administration de l’armée), des agents de la couronne pour les colonies, des douanes et du Royal Engineers (ingénieurs de l’armée britannique) et comptait environ 40 employés. Vers 1842, Volney B. palmer créa à Philadelphie la première agence entièrement dédiée à la vente d’espace publicitaire dans les journaux. Le terme “d’adverstising agency” (agence de publicité) sera utilisé pour la toute première fois, pour beaucoup, c’est le point de départ de la publicité tel qu’on la connaît. Dans le même temps Georges Reynell, employé au London Gazette créa une autre agence de publicité à Londres. Entreprise familiale elle s’appelait jusqu’à 1993 “Reynell & Son”, aujourd’hui elle fait partie de la compagnie Radancy (TMP Worlwide) sous le nom de TMP Reynell. C’est vers 1631 qu’apparaissent en France les premières petites annonces avec le “bureau d’adresses”, de Théophraste Renaudot, qui répertoriait des offres et des demandes variées.

Sous le règne de Louis XIII et avec le soutien de Richelieu, il publie en mai 1631 son premier hebdomadaire “La Gazette Z” qui associe à la fois des annonces officielles et des nouvelles. En 1660, le périodique “Mercurius Politicus” publie ce qui peut être qualifié de première publicité imprimée dans un journal, vantant les mérites du dentifrice de M. Robert Turner. En 1836, dans son quotidien “La Presse”, Émile de Giradin eut l’idée de vendre des espaces publicitaires. Les revenus générés par ces ventes lui ont permis de diminuer le prix de vente de son journal et ainsi augmenter le nombre de lecteurs.

Autres moments marquants de la publicité :

- Les premiers événements sponsorisés, 1908

- Le premier spot publicitaire radio, 1920

- La première publicité télévisée, 1941

- Lancement de la régie publicitaire de Google AdWords, 2000

* Ambrotype : aussi appelé positif collodion, est une photographie positive réalisée sur verre par une variante de la plaque humide collodion.

* Daguerréotype : c’est un procédé photographique qui permet d’afficher et d’enregistrer une image permanente et exploitable, pour cela, il produit une image sans négatif sur une surface d’argent pur, polie comme du miroir et exposé directement à la lumière.

Vous aussi vous avez besoin d'une agence de communication publicitaire à la Réunion ?



Besoin d'un service ou d'un renseignement ? contacter l'équipe de notre agence de communication