Vous avez un projet graphique ? : 0262 78 03 01
  •  | 
Les formats papiers e impression print

Quelle est l’histoire du format papier ?

Autrefois, le papier étant fabriqué à la main, les formats papier pouvaient donc varier selon les conditions de fabrication. Bien que réglementer, une certaine tolérance existait. Les formats papier que l’on utilise en France et dans quasiment le monde entier sont des formats papier normés. Ainsi, ces formats s’utilisent partout sauf aux États, au Canada, au Brésil, en Colombie et aux Philippines.

Ces tailles de papier sont normées par l’ISO 216 depuis 1975. Cette norme est un héritage de la norme DIN 476 du Deutsches Institut für Normung de 1922. Elle émerge en 1918 grâce à l’ingénieur et mathématicien Walter Portsmann. Ce dernier s’inspire des travaux de Georg Christoph Litcenberg sur le ratio constant de la racine carrée entre la longueur et la largeur pour conserver une proportion unique à chaque pliage et découpe. C’est donc dans un souci d’économie de stockage et de volonté de perdre le moins de papier possible entre chaque coupe que le format normé voit le jour.

à Voir dans la même thématique




Qu’est-ce que l’ISO 216 ?

Le calibre du papier est normé de façon internationale par l’intermédiaire de l’ISO (Internazional Organization for Standardization). En fait, la norme ISO est un document rédiger par consensus et approuvé par un organisme agrée. Ces organismes rédigent des normes d’utilisation pour des produits et des services afin de garantir un niveau optimal dans un certain contexte . Par conséquent, la norme internationale pour le format papier est l’ISO 216 et l’ISO 269 est celle du format des enveloppes. Dès lors, il s’utilise partout dans le monde à l’exception des pays outre-Atlantique cités précédemment, qui utilisent encore très largement le format US letter. Néanmoins, les normes nationales continuent de subsister notamment à travers des instituts nationaux de normalisation tels que :

  • le DIN, Deutsches Institut für Normung, pour l’Allemagne
  • l’AFNOR, Association Française de Normalisation, pour la France
  • l’ANSI, American National Standards Institute, pour les États-Unis
  • le BSI, British Standards Institute, pour le Royaume-Uni
  • le CEN, Comité Européen de normalisation, pour l’Europe


Pourquoi un Format papier ?

Les tailles papier sont conçues de façon mathématique, ratio de la longueur par rapport à la largeur. Afin d’avoir le moins de perte, pendant la découpe et le pliage des livres notamment. En effet, le rapport, longueur et largeur, est égal à la racine carrée de deux soit 1, 4142. Les formats sont désignés par des lettres : A, B et C suivies d’un chiffre, qui indique le nombre de fois ou il est divisé par rapport à la base (le format 0).

Exemple: A0 dont la surface = 1m2 soit 4√ 2 x 1/4√2, donc arrondi au millimètre près = 841x 1189 mm divisé une fois en deux = A1 soit 594×841 mm divisé deux fois en deux = A2 soit 420×594 mm et ainsi de suite.

Les différents formats papier des normes ISO 216 et 269

On constate que les formats A se construisent à partir du format A0 soit 841×1189 mm. Les formats B à partir de B0. B0 correspond à 1m de largeur et √2 m en longueur, soit 1000×1414 mm.

Les formats C, formats des enveloppes définies en fonction des différentes dimensions papier des séries A et B.


Les formats papier américain

Bien que normé de façon international, certains pays, vus précédemment, utilise encore très largement un autre format papier. Les États-Unis, le Canada, le Brésil , les Philippines et la Colombie, utilisent des formats hérités de l’époque des Hollandais au XVIIe siècle. À cette époque les feuilles se fabriquent dans des moules de17 pouces (43,18 cm) de large.

Les différents formats papier américains

Ces feuilles sont ensuite divisées en deux pour obtenir des feuilles de 8,5×11 pouces (21,59×27,94 cm). Cette taille est conservée après le XVIIe siècle, permettant aux fabricants de papier manuel de continuer d’exister, et cela malgré l’avènement des machines. C’est en 1980, sous le président Regan, que le format standard (8,5×11 pouces) est adopté définitivement. Outre-Atlantique, l’“US letter” est le format le plus utilisé tout comme le A4 en Europe.


Le format de papier Français

Malgré la normalisation des tailles de papier, les formats régionaux ne disparaissent pas, mais sont moins utilisés. Corollairement, à l’ISO à l’international, en France les normes sont fixées par l’AFNOR. Ces feuilles ont des noms divers et variés. Ils correspondent aux filigranes déposé sur les feuilles, afin de les différencier.

Les formats papier français

Les autres formats papier

la norme ISO 217, destiné aux impressions de journaux, presse, magazines ou de livres. Les séries de l’ISO 217 se trouvent sous forme de rouleaux papier. La série RA (raw A) a une surface qui est 5% supérieur à celle de la série A (ISO 216). Et la série SRA (supplementary raw A) une surface 15% supérieure à la série A. Les dimensions s’ arrondissent au centimètre près.

Les séries RA et SRA de l’ISO 217

Les formats papier japonais

Ces formats JIS japonais sont définis selon deux axes : .

  • la série A-JIS identique à la série A de l’ISO 216, mais laisse place à une plus grande souplesse dans la découpe.
  • la série B-JIS a un rapport de 1,4142 à un rapport de 1,22 avec la série A

Ce type de format papier est courant à Taïwan et au Japon. Les autres formats traditionnels (Shiroku ban et Kiku) s’utilisent surtout dans l’imprimerie.


Les formats papier japonais

Les autres formats de papier

Pour finir, d’autres formats existent et s’utilisent essentiellement pour des documents bien précis :


  • format carte de visite : 8,5×5,4 cm
  • timbre standard : 1,5×2,2 cm
  • photo d’identité : 3,5×4,5 cm
  • carte postale : 10×15 cm
  • carte bancaire: 8,6×5,4 cm

La communication papier est-elle encore efficace ?

L'industrie des médias d'aujourd'hui s'oriente de plus en plus vers des contenus volatils sur les appareils et prestations numériques - est-il toujours judicieux d'envisager la communication sur papier imprimé ?

Est-ce une rhétorique ou une question de sentimentalité ?

Aucun de ceux-ci n'est correct. Les faits parlent d'eux mêmes. En 2020, l'industrie de l'impression Française a commandé une étude qui a montré que pas moins de 96,2% des entreprises Françaises utilisent des supports de communication papier dans leur mix média. 19% des consommateurs exposés à un message imprimé se rendent dans un point de vente pour effectuer un achat ou demander des précisions, contre 15,9% dans le cas d'un message télévisé ou 15,5% pour la radio, le reste étant diffusé sur des médias tout supports en stratégie digitale.

En fait, la communication papier et la création graphique imprimée donne aux lecteurs quelque chose de tangible: lorsque nous lisons un magazine, un quotidien ou un catalogue, en fait, le tenir entre nos mains nous donne une sensation physique impliquant les sens du toucher et de l'odorat ainsi que la vue. Cela améliore son efficacité dans la communication. Certaines des caractéristiques distinctives universellement reconnues du papier ne peuvent être reproduites par aucun autre support: le papier est tactile et engage le lecteur dans une expérience sensorielle; il dure, entre les mains du consommateur et à la maison ou au bureau; donc le message papier dure plus longtemps, et est plus un engagement de la part de l'entreprise qui le diffuse, un gage de responsabilité.

La publicité imprimée embrasse l'innovation, développe et adopte de nouvelles techniques et applications, comme la «réalité augmentée» par exemple, ou l'insertion de codes QR dans les publicités dans les magazines. Seuls les supports d'impression sont capables d'améliorations telles que scratch 'n sniff, éditions spéciales, différentes qualités et types d'impression ou échantillons de produits.

L'imprimé est souvent perçu comme moins durable que les autres médias, mais la vérité est le contraire. Comme le montrent les faits: pour que les forêts restent saines, elles doivent être gérées; et c'est l'industrie du bois qui se soucie le plus de la gestion durable des ressources forestières.

En Europe, par exemple, d'où proviennent 88% du bois utilisé par l'industrie papetière, il y a aujourd'hui 30% de forêts de plus qu'en 1950. Et le papier est le matériau le plus recyclé d'Europe: deux tonnes par seconde. 70% du papier utilisé en Europe est collecté et recyclé. Alors…

La communication papier est un média efficace et durable.